Isolation par l’intérieur ou l’extérieur, quelle est la plus efficace ?

Par Diane , le 29 mars 2023 , mis à jour le 29 mars 2023 - 4 minutes de lecture
Isolation thermique

L’isolation d’un bâtiment permet de limiter les consommations énergétiques et donc le montant des factures. Pour cela, il est important de prendre en compte certains paramètres qui sont essentiels pour choisir entre l’isolation intérieure ou extérieure.

Dans cet article, nous vous expliquerons ce que sont les ponts thermiques et pourquoi il faut les prendre en compte dans votre décision, mais aussi quelles sont les différentes techniques d’isolation intérieure et extérieure, et quel type de mur est le plus adapté à chaque technique.

Qu’est-ce qu’un pont thermique ?

Les ponts thermiques sont des discontinuités, des zones non isolées du bâti, qui apparaissent souvent dans les coins ou les jonctions des murs. Ces « interruptions » provoquent une surconsommation de chaleur car le chauffage n’est pas assez performant. Les ponts thermiques peuvent être situés à l’intérieur comme à l’extérieur, et sont très importants à prendre en compte lors du choix entre isolation intérieure ou extérieure.

Leur importance vient du fait qu’ils permettent aux intempéries (pluie, vent, etc.) de s’infiltrer dans l’habitat. Lorsqu’il fait chaud à l’extérieur, l’air chaud s’infiltre dans la maison, et inversement lorsqu’il fait froid. La prise en compte de l’emplacement des ponts thermiques est primordiale car elle doit résoudre la problématique sans causer de nouveaux dysfonctionnements.

Quelle isolation choisir ?

L’isolation intérieure est le mode le plus courant, car il est simple à mettre en œuvre, et permet de ne pas modifier l’aspect architectural à l’extérieur. Cette technique consiste à poser un matériau isolant sur les murs intérieurs, pour diminuer le passage de la chaleur de l’intérieur vers l’extérieur. Ainsi, on réduit la surconsommation en limitant les variations thermiques entre l’intérieur et l’extérieur.

À lire :  Bricolage et électricité : ce qu'il faut savoir, ce qui est à notre portée

L’avantage de l’isolation intérieure est sa facilité de pose, mais son inconvénient est qu’elle ne peut pas être mise en place sur des murs porteurs ou sur des murs anciens en mauvais état. En effet, si le mur est trop fragile, l’ajout d’un isolant supplémentaire peut endommager le mur.

L’isolation extérieure est principalement utilisée pour les façades modernes et offre un avantage : elle couvre toute la surface du mur et permet ainsi de pallier les ponts thermiques extérieurs. Elle est également un bon moyen de rénover les murs anciens et usés car elle permet de recouvrir les fissures et les défauts de finition.

Toutefois, l’inconvénient de l’isolation extérieure est qu’elle nécessite une intervention plus importante que l’isolation intérieure. Il faudra notamment installer des rails et fixer les plaques isolantes afin de garantir une adhérence parfaite à la façade, et assurer une protection durable contre l’humidité et les intempéries.

Quel type de mur est le plus adapté ?

Les murs construits depuis les années 1970 sont conçus pour satisfaire aux normes en matière d’isolation. Ils sont composés d’un double mur, qui sert à séparer le vide sanitaire (l’espace entre les murs) du dégagement thermique. Cependant, les murs antérieurs à cette date sont moins performants et nécessitent une rénovation.

  • Pour un mur postérieur à 1970, l’isolation par l’intérieur est possible, mais il faut veiller à ne pas abîmer le mur avec de nombreuses couches d’isolant.
  • Pour un mur plus ancien, l’isolation extérieure est plus appropriée car il faudra certainement refaire la façade. Dans ce cas, l’utilisation des panneaux isolants est plus indiquée car elle ne modifie pas l’apparence du mur.
À lire :  Qu'est-ce que l'isolation par flocage et comment la mettre en place ?

Conclusion

Afin de choisir entre l’isolation intérieure et extérieure, il faut se baser sur trois critères: l’emplacement des ponts thermiques, le type de mur et le budget disponible. Si les ponts thermiques sont à l’extérieur, il est alors préférable d’isoler à l’extérieur. Par ailleurs, si le mur est postérieur à 1970, l’isolation intérieure reste possible. En revanche, si le mur est trop fragile, l’isolation extérieure sera plus indiquée.

Enfin, pour les budgets les plus restreints, l’isolation intérieure est sans doute la plus avantageuse puisqu’elle est moins coûteuse et plus facile à mettre en place.

Vous savez maintenant quelle isolation est la plus adaptée à votre habitation, et vous êtes prêts à entamer des travaux d’isolation pour profiter d’une maison plus confortable et faire des économies d’énergie !

Diane

Diane

Hello, je suis Diane, 31 ans, passionnée de jardinage, bricolage et toutes sortes de DIY. À travers ce site, j'essaie d'apporter des réponses aux nombreuses questions que peut se poser un débutant avec un bêche ou une perceuse.

Voir les publications de l'auteur