Les vipères, orvets et couleuvres : comment les identifier et les gérer dans votre jardin

Par Diane , le 31 mai 2023 - 4 minutes de lecture
La vipère au jardin

Identifier et gérer les vipères, orvets et couleuvres dans votre jardin

Les serpents sont souvent mal-aimés et leurs apparitions dans nos jardins peuvent nous inquiéter. Cependant, il est essentiel de savoir identifier les différentes espèces pour mieux comprendre leur rôle dans l’écosystème et adopter une gestion adéquate en cas de présence. Dans cet article, nous aborderons les caractéristiques des vipères, orvets et couleuvres, ainsi que des conseils pour les gérer au sein de votre espace vert.

Reconnaître les différentes espèces

Pour bien gérer la présence éventuelle de serpents dans votre jardin, il faut d’abord savoir les reconnaître. En France métropolitaine, on compte trois types principaux : les vipères, les orvets et les couleuvres.

Les vipères

C’est la seule famille de serpents venimeux en France. Les vipères se distinguent par une pupille en fente verticale et une tête triangulaire large avec un museau pointu. Leur corps est trapu et généralement recouvert d’écailles carénées (qui forment un relief). On dénombre quatre espèces de vipères en France métropolitaine : la Vipère aspic, la Vipère péliade, la Vipère de Lataste et la Vipère d’Orsini.

Les couleuvres

Les couleuvres sont des serpents non venimeux et leur présence est bénéfique pour l’équilibre de votre jardin, car elles se nourrissent principalement d’autres animaux nuisibles tels que les rongeurs ou les limaces. Elles possèdent une pupille ronde et une tête plus allongée que celle des vipères. Leur corps est élancé et recouvert d’écailles lisses. Parmi les espèces de couleuvres les plus communes, on trouve la Couleuvre à collier, la Couleuvre verte et jaune, ainsi que la Couleuvre d’Esculape.

À lire :  Comment utiliser un robot tondeuse sur un terrain en pente ou accidenté ?

Les orvets

L’orvet est un lézard sans pattes qui ressemble beaucoup à un serpent. Il est également inoffensif et participe à la régulation des populations d’insectes et autres petits animaux nuisibles dans votre jardin. Son corps est recouvert d’écailles lisses et sa pupille est ronde, comme celle des couleuvres. La particularité de l’orvet est la présence d’une ligne latérale horizontale le long de son corps, permettant de le distinguer facilement des serpents.

Adopter une gestion écologique

Pour gérer la présence des serpents dans votre jardin, il est important d’adopter une approche respectueuse de l’environnement et du bien-être des animaux. Voici quelques conseils pour favoriser la cohabitation avec ces reptiles :

  1. Privilégier les aménagements naturels : les serpents apprécient les espaces abrités et ombragés. Laissez des zones d’herbes hautes, des tas de bois ou de pierres, qui leur serviront de cachettes et d’habitat.
  2. Éviter l’utilisation de pesticides : ces produits chimiques sont nocifs pour la santé des serpents et peuvent également avoir un impact sur leur alimentation en éliminant leurs proies naturelles.
  3. Promouvoir la biodiversité : un jardin riche en diversité végétale et animale est plus résilient face aux nuisibles et offre un habitat favorable à différentes espèces de serpents.

Gérer les vipères, les seules espèces dangereuses

Si vous identifiez une vipère dans votre jardin, il est important de prendre certaines précautions pour éviter tout risque d’accident. Bien que leur morsure soit généralement peu grave pour l’homme, elle peut entraîner des complications chez les enfants, les personnes âgées ou fragiles.

  • Ne pas tenter de manipuler la vipère : il est essentiel de ne jamais toucher ou déplacer un serpent venimeux. En cas de morsure, appelez immédiatement les secours et restez calme pour limiter la diffusion du venin.
  • Prévenir les accidents : portez toujours des chaussures fermées et des gants épais lors de travaux de jardinage susceptibles de mettre en contact avec des vipères. Évitez également de laisser traîner des objets sous lesquels elles pourraient se cacher.
  • Faire appel à un professionnel : si vous estimez que la présence d’une vipère représente un danger pour vous ou votre famille, contactez une entreprise spécialisée dans la capture et le retrait des serpents venimeux.
À lire :  Jardinage avec les enfants : des activités éducatives et amusantes !

En résumé, il est essentiel d’apprendre à identifier les différentes espèces de serpents présentes en France métropolitaine afin de mieux comprendre leur rôle dans l’écosystème et adopter une gestion adéquate au sein de notre jardin. Les orvets et couleuvres sont inoffensifs et participent à la régulation des nuisibles, tandis que les vipères, bien que venimeuses, peuvent être gérées avec précaution et respect.

Diane

Diane

Hello, je suis Diane, 31 ans, passionnée de jardinage, bricolage et toutes sortes de DIY. À travers ce site, j'essaie d'apporter des réponses aux nombreuses questions que peut se poser un débutant avec un bêche ou une perceuse.

Voir les publications de l'auteur